Ensembles divers

babin-louis-banniere


johnny-reinhard-2

Mellow Tones for Johnny

(1993)
Flûte/piccolo, hautbois/cor anglais, basson, trompette, trombone, tuba, percussion et violoncelle
Durée : 7’06”
Commandée et créée par The American Festival of Microtonal Music Ensemble sous la direction de Ginès-Didier Cano

Listening back to the live recording of Mellow Tones for Johnny (1993) brings to me some nostalgia. I remember what I wanted to capture while I composed this piece : some of the freedom we got out of the eclectic repertoire the American Festival of Microtonal Music (AFMM) was used to offer. Mostly it was a gift to a dear friend of mine : Johnny Reinhard. He devoted so much passion over the years for this music. It was written in the stars that I would some day commited myself to use some microtonal technic.

Being the trumpeter of the AFMM Ensemble for so long, I felt it was important for me to leave something of my own perspective of this challenged music language.


Quintette de cuivres

 

expo_67_logo

L’Homme exposé

(2007)
Quintette de cuivres
Durée : 3’10”
Œuvre commandée pour le 40e anniversaire d’Expo67
Créée par les musiciens de l’Orchestre Métropolitain sous la direction de Yannick Nézet-Séguin pour les Concerts populaires de Montréal


4 Sonneries à cinq

(2007)
Quintette de cuivres
Durée : 0’55”


Quatuor à cordes

 

Quatre

(2011-2012)
Quatuor à cordes
Durée : 1 heure
Œuvre de commande pour le Quatuor Molinari, spectacle jeune public. Texte de Guillaume Girard.

Spectacle jeunesse.
Musique de : Louis Babin, Philip Glass, Claude Debussy
Un pour tous et tous pour un? Un quatuor, c’est quoi au fond? Quatre musiciens, avec des personnalités fortes, des idées parfois en opposition, une volonté de mettre son grain de sel (mais peut-être pas dans la recette du quatre-quarts !). Mais qui est le chef ? Olga, un des deux Frédéric, Pierre-Alain? Et si au fond, le vrai chef, c’était la musique? Mais, bien sûr, il y a aussi l’amitié entre les quatre membres, une volonté de s’écouter, de s’amuser ensemble, de dialoguer, d’atteindre, en musique, l’équilibre.


Harmonie

 

Jean-Claude, agent secret

(2010)
Harmonie
Durée : 3’35”
Œuvre de commande pour quatre écoles de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île à Montréal.

Une journée au bureau! On imagine sans mal une secrétaire et son travail quotidien ou encore un manœuvre sur un chantier de construction. Mais, qu’en est-il de la journée typique d’un agent secret?

Jean-Claude, agent secret, c’est la description d’une journée banale de travail d’un espion qui, comme tout le monde, doit se lever, se brosser les dents, se présenter au boulot qui consiste à espionner. Il lui arrive aussi d’être impliqué dans une poursuite et d’échanger des coups de feu. En bref, c’est une vie ordinaire et rangée que notre agent de renseignements nous propose. Et tout ce qu’il souhaite dans le fond, c’est de retourner tranquillement le soir à la maison et se prélasser tout en buvant une canette de boisson gazeuse…

La composition de cette pièce fait suite à un travail de recherche sonore avec les élèves du deuxième secondaire dans le cadre du programme Libre comme l’art. Le projet Libre comme l’art a pour but d’initier à la composition de jeunes étudiants du deuxième secondaire.

Cinq écoles de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île prennent part à l’expérience :

. Anjou
. Antoine-de-Saint-Exupéry
. Daniel-Johnson
. Henri-Bourassa
. Pointe-aux-Trembles

Un travail de création basé sur l’utilisation de la voix et du corps. Les canevas musicaux suggérés par les deuxièmes secondaires seront par la suite transposés aux instruments composants deux harmonies formées des élèves des cinq écoles. Le concert aura lieu au mois de février 2011. Chaque harmonie sera composée d’environ 60 à 80 musiciens. Je vous tiens au courant des développements.

Libre comme l’art est une initiative conjointe du Conseil des arts de Montréal (CAM), de la Conférence régionale des élus (CRÉ), du Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport et du Centre de musique canadienne (CMC).


Contes et légendes

(2014)
Harmonie
Durée : 4’12”
Gagnant du concours de commande du Centre de musique canadienne au Québec
et de la Fédération des associations des musiciens éducateurs du Québec (CMC Québec – FAMEQ)

C’est une invitation à pénétrer dans le monde mystérieux des contes et légendes. C’est là que naissent des histoires extraordinaires mettant en scène des personnages mythiques venus d’un autre âge qui aspirent aux honneurs grâce à leurs quêtes pour un trésor ou pour sauver un royaume. C’est par le courage, l’amitié, la force et l’amour que s’unissent les compagnons pour vaincre les forces du Mal. On encore qu’un preux chevalier part à l’aventure pour délivrer une princesse à qui un sort a été jeté par un sorcier maléfique. On aime ces héros qui par leur sang-froid et leur détermination parviennent toujours à triompher des épreuves auxquelles ils sont soumis. C’est un univers magique dans lequel la loyauté et toutes ces valeurs montrent ce qu’il y a de plus noble et de valeureux dans l’Homme. Ce qui élève l’âme reste gravé dans nos cœurs et nous accompagne pour le reste de nos jours.


louis-babin-face

Graduation

(2010)
Harmonie
Durée : 6’28”
Œuvre de commande, fait partie de la suite Visages, compositeur en résidence à l’École FACE de Montréal

Je voulais créer une pièce qui marque un certain décorum pour ce 35e anniversaire. Le caractère cérémonial étant de rigueur, quoi de mieux que l’harmonie de concert pour exprimer à la fois la grandeur et le dynamisme de cet événement. Cette fois-ci, plus question de n’être que l’accompagnateur de la chorale, il faut montrer ce que l’harmonie a dans le ventre. Chacune des sections instrumentales de l’ensemble est mise à contribution. C’est la pièce qui m’a donné le plus de fil à retordre. Après une première exposition du thème, une section pleine de suspense suit avec un ostinato de la caisse claire. Un petit canon rappelle le thème du début et nous amène à une deuxième exposition du thème, mais de façon moins lourde de par son instrumentation, les bois prenant le haut du pavé. Le retour des cuivres donne une impression de force qui aboutit à une finale grandiose. Remarquer la couleur sans tierce majeure dans l’accord final. Cela lui confère une sonorité large qui pour moi symbolise la tolérance et l’ouverture d’esprit tel que je le sens véhiculer ici à FACE.